Quel est l’intitulé de votre profession?

Historienne-archiviste

Présentez-nous votre métier au quotidien

Le métier d’archiviste est composé de deux missions : conserver et communiquer. Je veille à ce que ces deux missions soient respectées sans empiéter l’une sur l’autre. Conserver, c’est faire en sorte que les archives soient rangées dans des conditions optimales (pas trop d’humidité, ni de changement de température, dans des boîtes de protection adaptées, etc.) pour les garder en l’état le plus longtemps possible. Communiquer, c’est permettre au public de prendre connaissance de ces archives sans les abîmer (salle de lecture, diffuser les inventaires, faire des expos, des conférences, écrire sur les archives, etc.).

Quels aspects positifs mettriez-vous en avant?

J’en apprends tous les jours sur l’Histoire. Mon travail est varié tant les possibilités de communiquer nos collections sont multiples. Je peux soit être à la rencontre des gens, soit m’isoler en fonction des tâches à accomplir.

Quels aspects négatifs mettriez-vous en avant?

Pour travailler dans les archives, il ne faut pas avoir peur de la poussière ou de porter des caisses. Il y a beaucoup de boulot et il faut être polyvalent.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui se lancerait dans la profession?

Il faut être passionné d’histoire et comprendre l’intérêt de conserver le patrimoine.

Quel parcours avez-vous fait/études suivies pour exercer votre métier?

Master en Histoire à finalité Archives et Documents. J’ai également suivi un master complémentaire en Gestion Culturelle pour être plus efficace en gestion de projets.

En début de carrière, quel est le salaire mensuel net?

1.800,00€