Julien COQUEL

1. Quel est l’intitulé de votre profession?

Conseiller en orientation

2. En quoi consiste votre métier ?

Le relationnel est très important dans mon métier et je passe la majorité de ma journée avec des collègues de travail et/ou des consultants (élèves ; étudiants ; adultes en reprise d’études). J’accompagne donc le public dans leur réflexion reliée à leur projet d’études de manière individuelle, dans le cadre d’entretiens, et de manière collective, dans le cadre d’ateliers et séances d’informations. Etant donné que je propose ces services d’orientation dans différentes implantations, je me déplace régulièrement et je travaille avec beaucoup d’acteurs de l’orientation. C’est très riche intellectuellement et très varié !

3. Décrivez une journée type…

La créativité est très importante à mes yeux et je la retrouve entièrement dans mon métier. Que ça soit par rapport aux outils réflexifs utilisés dans mes interventions individuelles/collectives ou par rapport à la manière de répondre à la demande, je fais preuve d’adaptation et de flexibilité lorsque je travaille avec les gens. Un autre point positif est la variabilité des demandes. Même si le sujet est le même (s’orienter), il y a énormément de différences entre les demandes et les personnes. Chaque demande a ses spécificités et ses besoins particuliers. C’est super intéressant de travailler de cette manière. En tant que conseiller en orientation, il est aussi très important de se tenir informé continuellement et de se former à certains outils. Soif de savoir et très curieux de nature, je trouve vraiment mon compte !

4. Racontez nous votre parcours, quelles sont les études/formations qui vous y ont amené?

Parfois, le public peut être contraint de venir en entretien. Il faut donc composer avec et amener la réflexion d’une autre manière. C’est parfois difficile mais il faut le considérer comme un challenge et échanger avec les collègues pour identifier des interventions adaptées.

5. Quelles sont les qualités indispensables pour exercer ce métier?

Être curieux, oser construire ses propres outils d’orientation et rester optimiste pour chaque demande/sujet.

6. Par contre pour ce métier il ne faut pas être…

Bachelier assistant en psychologie. Master en sciences psychologiques, dans l’option « éducation et développement ». Parallèlement à mon métier actuel, je continue à me former par le certificat universitaire en orientation scolaire et professionnelle.

9. En début de carrière, quel est le salaire mensuel net?

1.700,00€