Thomas VIJAY

1. Quel est l’intitulé de votre profession?

Enquêteur Forensique au Laboratoire de Police Technique et Scientifique

2. En quoi consiste votre métier ?

L’enquêteur Forensique, plus communément appelé opérateur Labo, est une personne qui est amenée a effectuer des relevés de traces et indices sur les lieux de crimes et délits. Nous sommes un maillon essentiel de l’enquête judiciaire en tant qu’expert en Police Technique et Scientifique. Outre la descente sur les lieux, nous sommes également des conseillers technique (forensique) pour les partenaires tant pour les policiers (enquêteurs tactiques) que pour la magistrature. Nous exécutons nos missions au quotidien et sommes soumis à des rôles de permanence « vols et crimes » où nous travaillons en journée normalement et sommes contactables et rappelables de nuit, de weekend et jours fériés pour des interventions sur des faits significatifs (graves). Une partie de notre travail consiste à descendre sur les lieux et une autre la rédaction de procès-verbaux à destination de nos partenaires.

3. Décrivez une journée type…

C’est un travail diversifié avec une multitude de facettes et de situations différentes auxquelles nous sommes confrontés au jour le jour. Nous sommes également au contact direct avec la population (victimes, suspects, témoins), ce qui donne une dimension sociale à notre travail. Il existe une grande satisfaction lorsque l’on aboutit à l’élucidation d’un dossier et, enfin, voir éclater la vérité judiciaire à l’issue d’un procès d’un inculpé.

4. Racontez nous votre parcours, quelles sont les études/formations qui vous y ont amené?

Il s’agit d’un travail exigeant tant physiquement que mentalement car certaines situations sont très éprouvantes à vivre (décès d’enfants, dossiers médiatisés, scènes cauchemardesques lors d’accidents, suicides, meurtres, attentats). Les horaires ne sont pas fixes mais peuvent fluctuer en fonction de la situation du moment pouvant entraîner d’éventuelles tensions familiales. Le travail d’opérateur Labo sur le terrain n’est pas comparable à celui décrit dans les séries télévisées.

5. Quelles sont les qualités indispensables pour exercer ce métier?

MEMBRES DE LA POLICE Tout d’abord, pour la fonction d’enquêteur forensique il existe deux filières : à savoir l’école de Police et débuter dans le métier avec le grade d’inspecteur ou la filière externe pour un recrutement d’inspecteur principal spécialisé labo. Il faut être obligatoirement policier pour rentrer au Laboratoire de Police Technique et Scientifique et avoir réussi les tests du recrutement de la Police Fédérale. Ensuite pour la filière inspecteur, après avoir réussi la formation dans une académie de Police, on peut postuler via une mobilité interne dans un Labo. Pour la filière d’inspecteur principal spécialisé labo on doit répondre à un recrutement externe demandant un diplôme minimal de baccalauréat en vue d’entrer en formation d’un an et demi dans une académie de Police à Bruxelles, ensuite être affecté à un labo. CIVILS Il existe une autre filière pour des membres civils qui eux sont des techniciens dans des laboratoires de Police et effectuent des tâches strictement techniques (ils ne vont pas sur les lieux). Pour cette filière un recrutement externe demandant également un diplôme de bachelier en sciences est demandé. Il faut bien se renseigner et voir quel type de filière on désire suivre. Le plus simple est de demander un rendez-vous avec un enquêteur forensique pour avoir de plus amples explications.

6. Par contre pour ce métier il ne faut pas être…

Je suis gradué (bachelier) en Chimie Industrielle. J’ai ensuite suivi diverses formations en interne à la Police en vue de devenir un enquêteur forensique.

9. En début de carrière, quel est le salaire mensuel net?

1.600,00€