Cédric VAN HEIRWEGHE (Cédric HERVAN)

Quel est l’intitulé de votre profession?

Illustrateur et auteur de bande dessinée

Présentez-nous votre métier au quotidien

Mon quotidien se partage entre mes deux professions, l’illustration et le dessin d’un côté et de l’autre, une seconde facette, mon travail d’éducateur spécialisé dans un centre jeune. Ma chance est d’avoir pu lier les deux, car j’ai le bonheur de pouvoir dessiner dans ces deux sphères professionnelles. Mes journées s’articulent donc, d’une part, entre la création de supports pédagogiques illustrés et un travail éducatif avec les jeunes, et d’autre part, avec un travail d’auteur BD freelance.

Quels aspects positifs mettriez-vous en avant?

La diversité et la variété de mon travail au quotidien, tout l’aspect créatif et artistique. Je rajouterais que ce métier n’est pas figé puisqu’il est obligé d’évoluer constamment en fonction des projets.

Quels aspects négatifs mettriez-vous en avant?

Parfois dans la partie illustrateur et auteur, une certaine solitude de travail si on travaille seul chez soi et avec peu de collaboration. Un autre aspect négatif qu’il faut cependant noter réside dans le fait qu’il s’agit d’un métier artistique, ce qui implique qu’il est parfois difficile de trouver un équilibre financier, difficile d’enchaîner les projets qui permettent de rapporter suffisamment d’argent au quotidien.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui se lancerait dans la profession?

Comme tout métier artistique, c’est avant tout un métier de passion, il faut donc être passionné par sa discipline. J’ajouterais un bonne dose de créativité, d’inventivité, d’initiative, du dynamisme et encore la flexibilité. Je pense aussi qu’être en capacité de pouvoir prendre du recul est un sérieux atout.

Quel parcours avez-vous fait/études suivies pour exercer votre métier?

Pour ma part, j’ai toujours été passionné de bande dessinée, j’ai donc suivi dès l’âge de 12 ans des cours dans un atelier artistique en dehors de l’école. En secondaire j’ai suivi une option artistique de 4h par semaine tout en dessinant en permanence. Par la suite, je suis devenu l’assistant d’un dessinateur déjà installé dans le milieu, c’est davantage là que j’ai appris mon métier. Mais parallèlement, j’ai suivi une formation d’arts décoratifs à l’Institut St-Luc de Bruxelles en promotion sociale. J’ai complété bien après, tout cela par un bachelier d’éducateur spécialisé par des cours en promotion sociale.

En début de carrière, quel est le salaire mensuel net?

500,00€