Jean-Félix TIRTIAUX

1. Quel est l’intitulé de votre profession?

Innovation research, copyrighter

2. En quoi consiste votre métier ?

Je crée et j’écris des histoires ou des scénarios susceptibles de produire de nouvelles applications, événements ou concepts.

3. Décrivez une journée type…

Le plaisir de chercher les infos utiles, de croiser des données, d’être curieux des nouveautés dans différents domaines : la musique, internet, la science, la société comme elle va, les relations entre humains, etc. mais surtout l’excitation de créer quelque chose de nouveau ou de différent, en 3 mots « changer le monde ».

4. Racontez nous votre parcours, quelles sont les études/formations qui vous y ont amené?

Accepter de se tromper, de se planter, de recommencer et de ne pas gagner autant d’argent que la chanteuse ou le footballeur star. Être confronté au regard des autres, de ceux qui croient savoir, de ceux qui veulent que rien ne bouge.

5. Quelles sont les qualités indispensables pour exercer ce métier?

Nourrir son cerveau (son disque dur °-) d’un max d’informations utiles en fonction de ce qui nous intéresse… ou pas. Être attentif à tout ce qui nous entoure. Être résolument positif sur l’avenir (c’est nous qui le faisons). Trier le vrai du faux, l’intéressant de l’inutile, dans la masse des données que nous partageons.

6. Par contre pour ce métier il ne faut pas être…

Aucun diplôme en particulier. Si c’était à refaire, j’apprendrais l’informatique ou la mécanique, la musique et les mathématiques (les deux vont ensemble!), les langues et l’histoire des cultures, bref tout ce qui pourrait nourrir ma capacité d’innover, de réaliser ou d’apporter aux autres.